08/07/2015

De retour à Dijon

Bonjour

après 13 heures de bus, de nuit, à la fraiche comme on dit, on est rentré samedi matin. Fatigué mais content, avec du soleil plein les yeux. Des souvenirs, des souvenirs, on s'est fabriqué des souvenirs à la pelle....

Un taux de satisfaction réel est au rendez vous : hébergement, restauration, activités, cadre, démarche générale, ont été apprécié. Nous envisageons de monter une enquête de satisfaction pour connaître un peu plus précisément ce que pensent les participants.  Mais nous le ferons courant l'été, quant avec un peu de distance, chacun aura repris son rythme et aura déjà pris un peu de distance avec cette semaine qui a été belle et intensive.

Quelques souvenirs, comme ca en vrac :

Par trois fois je me suis retrouvé sur scène, à l'hôtel, le soir, lors des spectacles.... Quelle guigne.

Avoir dans le bus trois travailleurs avec leur maillot  de foot "MESSI" m'a fait mesurer combien pour eux le foot était important. Alors aller dans le temple du foot par excellence, comme peut l'être le BARCA, restera un grand moment pour eux.

Avoir pu aider Alain à fouler de ses pieds paralysés le sable de la mer de Salou aura été un fugace moment, important.

Avoir aussi fait le pari qu'on pouvait emmener en voyage des personnes dont la santé est très fragile (diabète, problème cardiaques cumulé au diabète, etc...) reste pour moi une belle réussite grâce à notre infirmière et aux éducatrices très à l'écoute des situations de santé précaires. Ce fut une vraie source d'inquiétude pour moi, mais un beau pari de réussit.

Une remarque en vrac :

Une prise de risque calculée,  certes, une tension et une pression continue avant et pendant le séjour, mais ca vaut le coup. Ca a du sens.

Comme toute prise de risque, il y a risque dedans, donc ce qui ne peut se prévoir....

Un constat :

Voyager de nuit et partir quant il fait canicule en France, n'était pas aussi bien prévu. Quelle chance ca a été pour nous, car hier, alors qu'il faisait encore très très chaud à Dijon, le travail dans l'atelier a été difficile. Je n'ose imaginer comment nous aurions fait pendant 10 jours à 35 degré de moyenne à l'ombre....

La suite ?

Bientôt des photos en ligne et d'autres commentaires.

 

Denis VIVANT

 

 

Les commentaires sont fermés.